Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    Identité de papier    Selon le DG de la SEOR: Retour dès demain à une alimentation normale en eau potable    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Le ministre de la Santé: «La situation est alarmante»    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Les demandeurs de logements de la formule «à points» reçus par le chef de daïra: Des promesses pour des attributions après la levée du confinement    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Un groupe français en pole position    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Coupures d'eau récurrentes et prolongées, le ras-le-bol des citoyens    Bilan du premier semestre de la Sûreté de wilaya    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    Les propositions de Rahabi    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    Un terroriste capturé à In M'guel    Nouveau record des contaminations    CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    Démission du ministre de la Justice    Encore un doublé de Benrahma    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Le FFS face au défi du rassemblement    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Raid policier avant des primaires de l'opposition    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale des zones humides: Une sortie pour 300 écoliers à Dhayat Morsli
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 01 - 2010

. A l'instar des autres régions du pays, la wilaya d'Oran a célébré, hier, la journée mondiale de la préservation des zones humides sous le thème: «les zones humides, la biodiversité et les changements climatiques» avec pour slogan: «prendre soins des zones humides, une réponse aux changements climatiques». Une célébration qui marque la signature de la convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, à laquelle a adhéré l'Algérie en 1982 et dont la DGF assure le point focal. A cette occasion, une visite guidée a été organisée au profit de 300 élèves des établissements scolaires dans la zone humide Dhayat Morsli à Es-Sénia. Cette sortie a été rehaussée par la présence des autorités locales et à leur tête le wali d'Oran. Initiée par la Conservation des forêts et la direction de l'Education de la wilaya d'Oran, la sortie a eu pour but de faire connaître aux jeunes les potentialités hydriques que recèle la wilaya d'Oran. Des explications sur les différentes espèces végétales et oiseaux migrateurs qui séjournent au niveau des huit zones humides que compte la wilaya, à savoir: El Mactaâ, (qui trouve son prolongement dans trois wilayas: Oran, Mascara et Mostaganem), «Oum Ghilas» à Oued Tlelat, la grande Sebkha, les Salines d'Arzew, le lac Télamine, Dhayat Bagra, Dhayat Morsli et Sidi Chami s'étalant sur une superficie globale estimée à 50.000 ha. Cette journée a été mise à profit pour la plantation de quelque 2.000 arbustes dans la zone humide de «Dhayat Morsli ». En effet, les zones humides, en tant qu'espaces fragiles, constituant l'une des composantes essentielles du milieu rural, sont vulnérables aux changements climatiques induits par l'Homme, mais si elles sont bien gérées, elles peuvent jouer un rôle important dans l'atténuation de ces changements grâce à leur rôle vital, celui de garantir la sécurité de l'eau et de l'alimentation.
Mais l'impact le plus important induit par les changements climatiques est celui de la disparition de certaines plantes rares ou rarissimes, ainsi que quelques espèces d'oiseaux. Le recensement international (du 17 au 21 janvier) d'oiseaux d'eau durant la période hivernale, fait état de 48.696 oiseaux contre 97.918, l'année dernière, au niveau des zones humides de la wilaya, soit une diminution de 50 % par rapport à l'année écoulée. Les oiseaux d'eau migrateurs, qui ont élu refuge dans les zones humides de la wilaya cette année, représentent 35 espèces dont 27.173 oiseaux d'eau comme les anatidés et 2.500 oiseaux du genre «foulque mac roule» et 19.023 autres espèces, selon la même source. Selon des sources de la Conservation des forêts, les raisons de la diminution du nombre de ces oiseaux migrateurs du nord au sud, à la recherche de la chaleur, sont dues aux conditions défavorables dans ces zones humides à certaines étapes de la migration qui commence en novembre. La sécheresse et le manque de nourriture incitent ces volatiles à prolonger leur parcours vers d'autres régions.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.