L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale des zones humides: Une sortie pour 300 écoliers à Dhayat Morsli
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 01 - 2010

. A l'instar des autres régions du pays, la wilaya d'Oran a célébré, hier, la journée mondiale de la préservation des zones humides sous le thème: «les zones humides, la biodiversité et les changements climatiques» avec pour slogan: «prendre soins des zones humides, une réponse aux changements climatiques». Une célébration qui marque la signature de la convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, à laquelle a adhéré l'Algérie en 1982 et dont la DGF assure le point focal. A cette occasion, une visite guidée a été organisée au profit de 300 élèves des établissements scolaires dans la zone humide Dhayat Morsli à Es-Sénia. Cette sortie a été rehaussée par la présence des autorités locales et à leur tête le wali d'Oran. Initiée par la Conservation des forêts et la direction de l'Education de la wilaya d'Oran, la sortie a eu pour but de faire connaître aux jeunes les potentialités hydriques que recèle la wilaya d'Oran. Des explications sur les différentes espèces végétales et oiseaux migrateurs qui séjournent au niveau des huit zones humides que compte la wilaya, à savoir: El Mactaâ, (qui trouve son prolongement dans trois wilayas: Oran, Mascara et Mostaganem), «Oum Ghilas» à Oued Tlelat, la grande Sebkha, les Salines d'Arzew, le lac Télamine, Dhayat Bagra, Dhayat Morsli et Sidi Chami s'étalant sur une superficie globale estimée à 50.000 ha. Cette journée a été mise à profit pour la plantation de quelque 2.000 arbustes dans la zone humide de «Dhayat Morsli ». En effet, les zones humides, en tant qu'espaces fragiles, constituant l'une des composantes essentielles du milieu rural, sont vulnérables aux changements climatiques induits par l'Homme, mais si elles sont bien gérées, elles peuvent jouer un rôle important dans l'atténuation de ces changements grâce à leur rôle vital, celui de garantir la sécurité de l'eau et de l'alimentation.
Mais l'impact le plus important induit par les changements climatiques est celui de la disparition de certaines plantes rares ou rarissimes, ainsi que quelques espèces d'oiseaux. Le recensement international (du 17 au 21 janvier) d'oiseaux d'eau durant la période hivernale, fait état de 48.696 oiseaux contre 97.918, l'année dernière, au niveau des zones humides de la wilaya, soit une diminution de 50 % par rapport à l'année écoulée. Les oiseaux d'eau migrateurs, qui ont élu refuge dans les zones humides de la wilaya cette année, représentent 35 espèces dont 27.173 oiseaux d'eau comme les anatidés et 2.500 oiseaux du genre «foulque mac roule» et 19.023 autres espèces, selon la même source. Selon des sources de la Conservation des forêts, les raisons de la diminution du nombre de ces oiseaux migrateurs du nord au sud, à la recherche de la chaleur, sont dues aux conditions défavorables dans ces zones humides à certaines étapes de la migration qui commence en novembre. La sécheresse et le manque de nourriture incitent ces volatiles à prolonger leur parcours vers d'autres régions.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.