Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouverture du Salon international de la sous-traitance à Alger : Présence remarquable de la Sonelgaz et de la Sonatrach
Publié dans Le Maghreb le 22 - 11 - 2018

La 5eme édition du Salon international de la sous-traitance qui s'est ouvert hier à la Safex des Pins Maritimes (Alger) offre de la part d'Algest, un point de rencontre exceptionnelle entre donneurs d'ordres et sous-traitants et industriels algériens à la recherche de partenaires et fournisseurs pour capter les immenses opportunités du marché algérien.
Le président de la Bourse de la sous-traitance industrielle (BASTP) M. Kamal Aksous " souhaite que cette 5ème édition d'Algest, débouche sur des résultats extrêmement intéressants et positifs pour l'intégration nationale".
Cette manifestation professionnelle biannuelle organisée par la Bourse algérienne de sous-traitance et de partenariat (BASTP) et le World trade Center Algiers (WCTA) verra la participation de 92 entreprises nationales réparties entre les grandes et petites entreprises.
L'objectif principal d'Algest 2018 est de permettre à ces acteurs principaux que sont les donneurs et les receveurs d'ordres de mieux nouer des relations de partenariat propices au développement d'une industrie de sous-traitance optimisée.
"C'est pour la première fois que nous aurons dans ce salon la participation de l'énergie", qui est la particularité de cette édition, avec Sonatrach et Sonelgaz. Le secteur de l'énergie est le générateur immédiat pour le pays de sous-traitance industrielle, a affirmé M. Agsous, qui a estimé que pour l'automobile c'est une affaire de 5 à 10 ans.
Le Salon qui s'étalera jusqu'au 24 du mois en cours intervient, selon M. Aksous "à un moment complètement différent et dans une conjoncture complètement différente de celle que nous avons connu jusque-là. Le pays est actuellement en déficit de la balance des paiements, ce qui veut dire que quelque part on importe trop, et on n'exporte presque pas du tout, hormis le pétrole. Donc, la diversification dont on parle est indispensable dans laquelle le secteur industriel doit jouer un rôle majeur, qui ne représente aujourd'hui que 5 à 6% du PIB " at-il expliqué il y a quelques jours en étant l'Invité de la Rédaction de la chaîne 3 de la Radio nationale. Il ajoute qu'" aujourd'hui pour atteindre l'objectif tracé par les pouvoirs publics qui est de faire passer 10% de la participation de ce secteur industriel, il faut que l'activité industrielle puisse entraîner un tissu de sous-traitance nationale, pour intégrer le secteur industriel".
Aujourd'hui, constate Le président de la Bourse de la sous-traitance industrielle, où s'engage une politique économique et industrielle, " plus performante", l'Algérie est, en même temps, en train de s'orienter vers une plus large utilisation de ses capacités de production, afin de se libérer des importations. Citant des pays voisins de l'Algérie, M. Aksous signale que c'est grâce à l'industrie automobile que ceux-ci ont pu réaliser des avancées dans le domaine de la sous-traitance industrielle, en particulier. Pour lui, l'avenir de ce secteur d'activité ne pourra émerger, qu'à partir du moment où les grands groupes industriels dominants, à l'exemple de la SNVI, du secteur sidérurgique, de Sonatrach ou encore de Sonelgaz, " importateurs de 70% de leurs intrants ", s'y investiront plus massivement.
Il relève que le secteur industriel privé, lequel, précise-t-il, recèle d'importantes opportunités, à travers ses usines, ses équipements et ses activités de maintenance, pourrait lui aussi être mis à contribution pour booster le développement de la sous-traitance.
Par ailleurs, il faut aussi noter la présence dans cette 5eme édition du Salon international de la sous-traitance des receveurs d'ordres des secteurs de la métallurgie, la mécanique, la plasturgie, l'électronique, l'électrique et tout ce qui est services liés à l'industrie.
Concernant les donneurs d'ordres, outre la participation des groupes industriels manufacturiers, il y aura celle des secteurs émergents à l'instar de l'automobile, de l'énergie ou encore des secteurs du transport (routier et ferroviaire) et celui lié au développement durable (énergies renouvelables) et recyclage). Il y aura aussi la participation du secteur du ciment et le ministère de la Défense nationale (MDN).
Enfin, ce salon offre aussi aux différents participants (exposants et visiteurs) l'occasion d'échanger autour de thématiques relatives à la sous-traitance industrielle à travers un espace de conférences dédiées. Egalement, un espace "rencontres d'affaires" sera réservé durant ces 4 jours aux BtoB entre donneurs d'ordres et sous-traitants. A ce propos, M. Laid Azziouz, directeur de la BASTP a confié récemment qu'"une convention entre la BASTP et Naftal sera signée, pour l'accompagner dans l'intégration des kits GPL et aussi tous les produits fabriqués par l'entreprise".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.