Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi placé sous contrôle judiciaire    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Plaidoyer contre la détention préventive    La gêne manifeste du gouvernement suisse    Hong Kong suspend le projet de loi    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    Du règne sans partage à la déchéance    La fraude empoisonne le baccalauréat    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Secousse tellurique de 3,5    Les médecins généralistes pour soutenir les experts psychiatres    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Gala de charité au profit d'un enfant malade à Aït R'zine    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Mouloudia d'Alger : Djabou au Doyen, c'est fait    Oued Zhor (Jijel) : Le pillage de sable défigure un joyau de la côte    Pour une nouvelle feuille de route dans le cadre des ODD    MO Béjaïa : Adrar négocie avec Bouzidi    Titulaires du CAPA : Levée du gel sur stages de formation    Le temps judiciaire et le ton politique    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Pour poursuivre les corrupteurs : Les services judiciaires aux taquets    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Ouvrant un nouveau chapitre de la coopération internationale : Xi et Poutine engagent les liens bilatéraux dans une nouvelle ère    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Solution de la crise en Libye: Les pays voisins préoccupés et insistent sur le dialogue    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Banxy, la banque mobile lance la carte Visa    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Initiatives résilientes face au climat: La FAO soutient une dizaine de projets
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 06 - 2018

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) soutient une dizaine de projets en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes, en Europe de l'Est et en Amérique du Sud en contribuant à poser les bases des futures initiatives résilientes face au changement climatique, et ce, grâce au financement du Programme de préparation du Fonds vert pour le climat (GCF), a-t-elle indiqué sur son site web. Le Programme de préparation vise à renforcer les capacités des pays en développement afin d'accéder aux financements du Fonds vert pour le climat et de mettre en œuvre des plans nationaux visant à s'adapter au changement climatique et à en atténuer les effets. L'objectif est de rendre les pays capables de respecter leurs engagements pris dans le cadre de l'Accord de Paris, dont le but est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de limiter la hausse de la température mondiale à moins de 2 degrés et d'adapter l'agriculture et les systèmes de sécurité alimentaire de ces pays aux effets du changement climatique. Le dixième projet de préparation de la FAO devrait être approuvé au Guyana. Cela porterait ainsi à 7 millions de dollars la contribution du Fonds vert pour le climat à la FAO dans ce cadre précis, et ce, depuis décembre 2017. Nous travaillons aux côtés des pays afin de les préparer à agir contre le changement climatique dans un futur proche. Il s'agit notamment de permettre aux familles les plus pauvres de produire de la nourriture en ayant recours à des systèmes à faible émission de gaz à effet de serre et en renforçant leur résilience face au climat", a déclaré René Castro, sous-directeur général de la FAO, en charge du Département du climat, de la biodiversité, des terres et des eaux. "Le dixième projet de préparation en passe d'être approuvé représente une étape importante de notre collaboration avec le Fonds Vert pour le climat", a-t-il ajouté.
Construire un futur résilient face au climat
Les projets – au Burkina Faso, au Congo, en Guinée Equatoriale (deux projets), au Guyana, au Kenya, au Kirghizstan, en république démocratique populaire Lao, en ancienne république yougoslave de Macédoine et à Saint-Christophe-et-Nevis – se focaliseront sur la restauration de forêts et de terres dégradées, travailleront à remédier aux pénuries d'eau, à développer un élevage à faible émission de gaz à effet de serre, en adoptant notamment des méthodes agricoles intelligentes face au climat, et à réduire les risques de catastrophe liés aux moyens d'existence ruraux. Au Burkina Faso, par exemple, la FAO travaille avec le gouvernement afin de préparer une analyse stratégique du potentiel d'adaptation des forêts et des terres agricoles au changement climatique et de leur capacité à en atténuer les effets.
En République démocratique populaire Lao, la FAO aide à préparer un plan d'investissement forestier en vue de mieux dialoguer avec le secteur privé des efforts d'adaptation au changement climatique. En ancienne république yougoslave de Macédoine, la FAO aide les ministères à élaborer des cadres politiques axés sur l'adaptation au changement climatique. Dans les autres pays, la FAO aide les gouvernements à aligner leurs stratégies destinées à lutter contre le changement climatique avec leurs engagements pris en vue de réaliser les Objectifs de développement durable, en organisant des formations avec les ministères et avec d'autres institutions, en aidant à établir des mécanismes nécessaires afin de renforcer le consensus sur des priorités nationales et en encourageant les travaux techniques tels que les études scientifiques. Au total, la FAO travaille sur 41 projets de préparation dans 34 pays et 15 d'entre eux devraient être mis à l'étude lors du prochain cycle d'approbation en septembre.
Le Fonds vert pour le climat a été créé lors de la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), en 2010, en tant que fonds mondial chargé de financer les efforts d'adaptation au changement climatique et d'atténuation de ses effets dans les pays en développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.