TIARET : 22 écoles primaires bénéficient de l'énergie solaire    ADRAR : Un adolescent se suicide à Ksar Séguia    NAAMA : Un mort asphyxié par le monoxyde de carbone à Mécheria    IRREGULARITES DANS DES LISTES DE BENEFICIAIRES DE LOGEMENTS : Le wali d'Oran annule une opération de relogement    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    Real Madrid : Les confidences de Varane sur son avenir !    ENIEM/difficultés financières: les discussions avec le CPE "sur la bonne voie"    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Pré-qualifications à l'AfroBasket-2021 : l'Algérie qualifiée pour la 2e phase malgré sa défaite devant le Cap-Vert    Protection civile d'Alger: le nombre des interventions en "léger" recul en 2019    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Lille: Ghoulam dans le viseur    Le président Tebboune multiplie les consultations    «Vous défendez la souveraineté de la Nation et assurez la stabilité du peuple»    «Les deux clubs sont dans les mêmes conditions»    Ils contestent le régime fiscal imposé par la LF 2020    Réviser le découpage des zones industrielles et les lois régissant l'investissement    Spike Lee président du jury 2020    Le président du Conseil italien achève sa visite de travail en Algérie    Ligue 1-MC Alger: Almas, 10e président en 7 ans    Le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Accidents de la route : 4 morts et un blessé en 24 heures    Les tribunaux paralysés hier    Le président de RAJ maintenu en prison    égypte : quatre employés d'une agence de presse turque arrêtés    La Protection civile fait son bilan 2019    Adam Schiff nommé procureur en chef    Le ministre camerounais des Sports favorable    Saipem, ses dirigeants et Farid Bedjaoui relaxés en appel    Les priorités de Djerad    ACTUCULT    L'ONM exige l'application de la loi    La famille Abane déposera plainte aujourd'hui    Abderrahmane Taalibi Amara. General manager, DHK groupe consortium Algérie : Nous produirons de l'énergie à base des dechets sans impact sur l'environnement    APOCE: appel à la prise de mesures urgentes pour améliorer le niveau de vie    EHS de Canastel: Sit-in et arrêt de travail d'une demi-journée des médecins résidents    Tebboune : les grands chantiers    Ligue 1 - Mise à jour: USMA - JSK, la troisième place comme enjeu    UNPEF: «L'urgence est de répondre aux préoccupations des enseignants du primaire»    Le Premier ministre confirme la tenue d'élections le 8 février    Belhimer annonce une "réforme globale"    La société civile s'implique    Le Conseil des ministres avancé à samedi    Ghiless Amzal anime un concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Human Rights Watch dénonce
Répression des manifestations anti-élection
Publié dans Liberté le 08 - 12 - 2019

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé vendredi la répression des manifestations anti-élection en Algérie et l'emprisonnement des militants, à l'approche de la présidentielle contestée du 12 décembre, rejetée par la majorité des Algériens.
"Les autorités algériennes mènent une répression contre le mouvement protestataire connu sous le nom de hirak, opposé à la tenue de l'élection présidentielle prévue le 12 décembre 2019, en procédant à l'arrestation de centaines d'activistes et à l'emprisonnement de plusieurs individus pour avoir manifesté ou brandi des drapeaux", lit-on dans un communiqué de l'ONG, précisant que "depuis le coup d'envoi officiel de la campagne le 17 novembre, au moins huit manifestants ont été condamnés et emprisonnés, et 15 autres sont en détention provisoire sur la base des vagues chefs d'accusation", liés aux rassemblements contre les meetings des cinq candidats à la présidentielle.
"La répression des manifestants est de mauvais augure quant à la tolérance des autorités algériennes vis-à-vis du droit fondamental de chacun à s'exprimer", ajouté le communiqué, citant Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HRW. "Personne ne devrait être arrêté simplement pour avoir brandi un drapeau ou exprimé son opposition à la tenue d'une élection", a-t-elle encore estimé.
Dans le long communiqué publié sur son site, l'ONG a fait état du nombre impressionnant des militants arrêtés pour "atteinte à l'unité nationale" et "à la sécurité de l'Etat", estimant que "le gouvernement (algérien, ndlr) devrait remettre immédiatement en liberté toutes les personnes détenues ou emprisonnées pour avoir manifesté pacifiquement, y compris celles qui ont brandi le drapeau amazigh ou exprimé leur opposition à l'élection du 12 décembre", "ces actes d'expression pacifique étant protégés par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ratifié en 1989 par l'Algérie".

Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.